Le couponning : Les erreurs de débutants

Le couponning, c’est bien. Ça permet d’économiser quelques dollars que vous pouvez réinvestir dans quelque chose d’agréable comme des activités en famille ou des petits extras. J’ai donc fait une liste de 7 erreurs que font les nouveaux adeptes de couponning et je vous partage mes solutions pour l’inclure sainement dans votre routine de consommation.

Erreur #1 : Le timing

Au terme de plusieurs mois de couponning, je conclus le fait suivant: mes véritables économies proviennent principalement du moment où je fais mes achats. Profiter des soldes et connaître les prix de ce que l’on consomme restent les meilleures façons d’économiser. 

Rappelez-vous du principe du couponning :  Utiliser un coupon afin de réduire le prix d’un article déjà en rabais. Ça exige de la patience et de la connaissance. Prenez le temps de lire l’article Le couponning en 5 étapes faciles pour y voir plus clair.

Erreur # 2 : Y mettre trop de temps

Se créer une banque de coupons n’est pas une mince affaire. Pour en avoir beaucoup, il faut éplucher les sites internet qui offrent des coupons imprimables, feuilleter les publisacs pour y trouver les carnets de coupons, faire la tournée des épiceries et pharmacies pour dénicher les tearpads. Une fois les coupons recueillis, il faut les découper et les classer. Puis il y a aussi les échanges via internet, pour obtenir les coupons que l’on n’a pas réussi à trouver!

Conseil de couponneuse-travailleuse à 40h/semaine : Recueillez seulement les coupons dont vous vous servirez. À moins que vous en trouviez un qui soit extrêmement convoité et que vous soyez certaine de pouvoir l’échanger facilement. Ne perdez pas de temps avec des coupons qui vous seront inutiles. Classez-les simplement dans un petit cartable ou dans un petit porte-folio.

black-scissors_Fotor

Erreur # 3 : Ne pas y mettre assez de temps

À l’inverse de la deuxième erreur, il y a la procrastination. Si vous avez de nouveaux coupons, ne tardez pas à les découper et les ranger. Visiter régulièrement les sites qui offrent les coupons. Prenez le temps de lire vos circulaires afin de dénicher les spéciaux auxquels vous jumellerez vos coupons. 

erreur #4 : la surconsommation et l’accumulation

google.caImaginez : Vous avez ce beau coupon de 3.00$ sur la crème à main. Bien que vous ayez déjà plusieurs bouteilles de crème, la-dite crème tombe en spécial à 3.99$. Wow! Une crème à 0.99$! C’est génial, j’achète!! Sauf que… Vous avez déjà plusieurs pots de crème… Alors pourquoi en acheter une de plus? Utilisez vous vraiment autant de crème?

Conseil de couponneuse-propriétaire de petite maison: C’est bien beau stocker, mais il faut aussi penser à se limiter un peu. Posez-vous la question est-ce vraiment utile d’en avoir autant d’avance? Je suis certaine que la réponse sera non. Même si ce n’est que 0.99$, vous pouvez certainement l’utiliser à d’autres fins qui seront beaucoup plus utiles dans l’instant présent! Souvenez-vous que les rabais reviennent régulièrement.

erreur #5 : Se créer des besoins

Plusieurs beaux coupons disponibles sont des coupons qui font la promotion de nouveaux produits. Vous obtenez un bon prix pour en faire l’essai. L’arnaque s’installe lorsque ce produit devient à prix régulier et qu’il n’y a plus de coupon. Si vous avez aimé ce produit, vous le racheterez à son prix régulier. C’est une stratégie marketing qui m’énerve un peu.

À l’inverse, si vous n’avez pas aimé le produit, vous serez un peu amer de l’avoir acheté malgré qu’il n’était pas cher et (si vous êtes comme moi et que vous avez en horreur le gaspillage) vous devrez vous forcer pour soit finir de le manger ou l’utiliser jusqu’à la fin dans le cas de produits sanitaires.

Conseil de couponneuse : Si un produit ne fait pas partie de vos habitudes de consommation… Passez! Même si vous avez un bon coupon! Attendez d’entendre de bons commentaires avant d’acheter.

erreur #6 : La désorganisation

google.comPour un couponning optimal, il faut être bien organisé. La pile de coupons dans le porte-feuille est votre pire ennemi. Optez pour les cartables avec les pochettes protectrices style carte de hockey ou encore les petites filières.

 

Et ce n’est pas obligé de coûter cher :

Erreur # 7 : sous-estimER les applications mobiles de remiseS en argent

Imprimer des coupons peut coûter cher en encre et papier. Il ne faut donc pas ignorer ou sous-estimer les économies qu’offrent les applications mobiles, cela irait totalement à l’inverse de l’esprit du couponning. Allez lire l’article Des dollars au bout des doigts pour en connaitre davantage.

Sur ce, bon couponning.

1 Commentaire

  1. Charles Bergeron-Larouche dit : Répondre

    Un éclairage super!!!

Laisser un commentaire