La persévérance.

Saviez-vous que c’est la semaine de la persévérance scolaire? Je souhaite de tout mon cœur transmettre à mes enfants l’importance de la persévérance. Je leur raconterai probablement cette histoire…

J’ai un souvenir. J’ai environ 15 ans, je suis technicienne de scène pour le spectacle amateur de mon école. Un petit blond aux yeux bleus s’avance sur la scène et chante. C’est de loin le meilleur numéro de la soirée. Un peu plus tard, ce même garçon fait partie du même band que ma sœur. Les années passent, le band se dissout mais lui continue toujours dans la même voie. Par un heureux hasard, on se croise sur le marché du travail. Il me raconte qu’il chante toujours, puis on se reperd de vue.

Un jour en 2009, j’écoute Star Académie. Il est dans les derniers finalistes, mais ne réussit pas à entrer dans l’académie. Ceux qui le connaissent sont tous aussi déçus que lui. Puis en 2012, il est encore à Star Académie et cette fois, il en fait partie! Malheureusement, son aventure ne dure qu’une seule semaine. Les nombreux mots d’encouragement circulent sur Facebook.

Dimanche dernier, j’écoutais La Voix tout en travaillant sur mon blog et qui vois-je? SIMON!!! Mon cellulaire se met à vibrer, c’est ma sœur! Elle est aussi stressée que moi. Sa performance est parfaite et les 4 coachs se retournent.

simon

Je suis non seulement ultra-méga-giga contente pour lui mais j’aimerais aussi souligner le message qu’il véhicule. Ceux qui le connaissent savent à quel point il n’a jamais lâché. Il a toujours continué à travailler sur sa voix et son rêve.  La persévérance, c’est la clé. Ça ne s’applique pas seulement dans le contexte d’une carrière ou d’un rêve. Reprendre en main ses finances, terminer ses études, organiser un évènement, réaliser un projet demande aussi de la persévérance. Ce n’est pas parce qu’on échoue ou que les choses ne fonctionnent pas comme elles le devraient (ou comme on le voudrait!) à notre première ou notre deuxième tentative qu’il faut forcément abandonner. Il faut parfois savoir faire preuve de résilience et accepter ce qu’on ne peut changer pour se tourner vers ce qu’on a la possibilité d’améliorer. Les difficultés et les échecs sont souvent des étapes nécessaires à l’apprentissage. On en sort plus grand, plus fort et prêt pour continuer.

Continuons de relever nos manches, de souligner les petites victoires, de célébrer les grandes et de le transmettre à nos enfants parce qu’au fond, la persévérance, ça s’enseigne par l’exemple.

Jessica

1 Commentaire

  1. Nicole Sabourin dit : Répondre

    Super ton témoignage sur la persévérance! il faut effectivement aller au bout de nos rêves et comme je disait toujours à mes enfants…. « sky is the limit »
    Continue ton beau travail Jess, j’apprécie beaucoup ton blog xxx

Laisser un commentaire